Témoignage d’une après-midi en forêt avec ma classe, mardi 2 juin

Retour aux Actualités


Témoignage d’une après-midi en forêt avec ma classe, mardi 2 juin
Avant le confinement, nous sortions tous les mardis après-midi en forêt avec ma classe de CE2/CM1/CM2 pour faire école dehors. 
Quel plaisir d’y retourner, 2 mois après, autant pour moi que pour eux.

Pour cette deuxième sortie post-confinement, ce 2 juin, le bilan de cet après-midi est incroyable, et l’envie de l’écrire me vient, pour partager ce moment et les plus-values de l’école dehors.

Comme d’habitude (enfin presque, parce qu’on est tous à 1m les uns des autres), nous nous rendons en forêt, chacun s’installe sur son tronc (on a de la place, donc un tronc chacun, on respecte bien les distances de sécurité), puis on souhaite la bienvenue à la maman de « Paul », qui vient pour la 1ère fois, accompagner la classe. Elle a posé sa demie- journée pour découvrir ce que son fils vit en forêt. Elle n’a jamais accompagné aucune sortie de son fils de puis qu’il est en petite section de maternelle.
Mère et fils sont tellement heureux de partager ce moment.

Je l’observe pendant notre écoute sensorielle, les yeux fermés, les sens en éveil, comme les élèves, elle s’installe en forêt. Son fils, très excité en classe, que j’ai repris toute la matinée car il ne tenait plus en place sur sa chaise, qui frôlait l’insolence avec ses réponses, là, il est calme, posé, concentré sur les sons de la forêt. 
Les élèves arrivent à distinguer qu’il y a entre 4 et 5 chants d’oiseaux différents en me montrant la bonne direction. 

« On entend aussi le vent maîtresse … » ajoute mon élève introverti, qui ne parle jamais en classe, mais qui se révèle à chaque fois un peu plus en forêt.
Puis les enfants partent comme d’habitude dans leur coin nature…ils se posent, lisent, observent, bricolent…

L’après-midi s’enchaîne, avec un moment de lecture à voix haute avec les CM2, on peut mettre le ton du texte, c’est écrit : « …s’écria le grand-père », alors vas y…crie….tu peux. Les élèves sont concentrés sur leur livre, assis sur leur tronc, aux doux chants des oiseaux, au frais, car ça tape fort au soleil, on est bien, paisible…et on TRAVAILLE.

Puis c’est au tour des CE2, numération aujourd’hui, pour essayer de leur faire comprendre la leçon de ce matin sur les nombres jusqu’à 999 999…pas facile en classe, je n’ai pas de matériel pour manipuler de si grands nombres et en plus avec les consignes sanitaires…bref…j’ai bien senti que ce n’était pas acquis.
Alors on le fait en forêt, et là, on a le matériel….donc ils partent décomposer le nombre avec les 6 éléments représentants chaque classe de chiffre. 
Motivation, enthousiasme, observation…. 
« et combien il te faut de feuilles de noisetier si je t’empêche de prendre les pommes de pin ? »  ahhhhhh….ça y est, ils ont compris ce qu’était le nombre de centaines : « oh maîtresse, j’ai compris, mais c’est simple là, expliqué comme ça, ce matin j’étais perdue » !!

Interrompue par une descente de CM2…. « maîtreeeessse, regarde, on a trouvé un scolyte, celui dont tu nous parlais tout à l’heure parce que tu l’as enfin observé ce week-end…et ben on en a trouvé un… »
« Allez, viens, on va encore chercher une découverte », dit mon élève très réservé.
Et il me ramène une belle araignée avec un gros ventre…peut-être porte-t-elle des œufs ?
Motivation, curiosité, enthousiasme….découvertes…

« Allez, on range parce que dans 10 min on doit être à l’école »
DEJA !!! c’est passé trop vite…
Et pourtant on a fait : de l’écoute, du langage oral, de la lecture, des mathématiques, des sciences et du sport (car ça grimpe dans cette forêt).
Ce n’est pas ça l’école dehors !?!

Elise Sergent, enseignante à l’école de Mancenans


Type d'actualité :

publication

Informations pratiques

Organisateur : GRAINE BFC


Retour aux Actualités