Le Fonds Social Européen, notre partenaire financier

Les résultats des travaux des 4e Assises de l'EEDD de 2018 ont montré qu'il est nécessaire d'amener les acteurs de l'EEDD à acquérir ou développer de nouvelles compétences.

Nous avons constaté durant ce premier travail d'inventaire et de priorisation des compétences qu'il est nécessaire d'enrichir et de partager avec les acteurs et les partenaires.

Afin de répondre aux enjeux actuels et futurs de territoires dans lesquels les acteurs de l'EEDD interviennent, notre démarche ambitieuse vise à accompagner les professionnels de l'EEDD, en leur proposant d'ici la fin 2020 des outils (formations, échanges de pratiques, accompagnement...) qui seront définis au fur et à mesure de l'avancé de ce projet, avec des temps de validation à chaque étape.

Afin d'anticiper les mutations professionnelles des acteurs de l'EEDD, il nous paraissait nécessaire de passer par différentes étapes visant à mettre en œuvre une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriales (GPECT).

Le projet est construit sur une période allant de juin 2019 à décembre 2020 et comprend 3 étapes qui seront reconduites deux fois. L'objectif étant de pouvoir produire des résultats plus rapidement et ne pas attendre la fin de la démarche pour mettre en oeuvre des actions.

1. Diagnostic territorial des attentes et besoins

2. Co-construction d'une vision prospective

3. Ingénierie de la Formation

 

1. Diagnostic territorial des attentes et besoins en formation en lien avec le contexte national

Cette première mission concernait la période allant du 3 juin 2019 au 31 décembre 2019. Elle était co-portée par le GRAINE et deux acteurs de l'EEDD.

Nous avons réalisé une enquête individuelle à destination des professionnels de l'EEDD. Nous avons reçu 47 réponses à l'enquête. Un compte rendu a été réalisé, il met en avant le profil des répondants, leur emploi, leur fonction principale et secondaire, l'information liée à leur formation, les évolutions et les compétences. 

Après cela, des entretiens téléphoniques ont eu lieu auprès de structures en lien avec l'EEDD. Pour cela, le GRAINE a missionné des structures pour l'aider à effectuer ces entretiens, Emmanuel Redoutey, Coopilote et Géraldine Hobacq et Jean-Luc Saulnier du CPIE Bresse du Jura. Une synthèse a ensuite été réalisé par le CPIE Bresse du Jura. En tout, ce sont 22 jours de travail qui ont été nécessaires pour effectuer cette mission. 

Voici les différentes étapes qui composaient la missions :

  • Gestion des entretiens téléphoniques.

  • Synthèse des entretiens téléphoniques.

  • Analyse collective de la synthèse produite.

  • Participation aux comités techniques les 28 juin, 26 août et 11 septembre 2019.

  • Participation à la réunion de restitution du diagnostic partagé le 19 septembre 2019.

 

Les objectifs de cette étape étaient les suivants :

  • actualiser, à l'échelle de la nouvelle région, les données collectées en 2012 (uniquement en Franche-Comté) sur l'emploi dans le secteur de l'EEDD,

  • produire une base de données sur la typologie des emplois en EEDD (type de poste, nombre, durée dans l'emploi, type de contrat, niveau d'étude...),

  • analyser l'offre des formations en EEDD proposées sur le territoire afin d'identifier la typologie des formations (format, durée, thématique...),

  • identifier les compétences actuelles des acteurs de l'EEDD et les compétences à renforcer ou développer,

  • Identifier les nouveaux enjeux dans les territoires,

  • partager les résultats une fois par an avec les acteurs de l'EEDD et les partenaires du projet afin d'avoir une base de travail commune.

 

2. Co-construction d'une vision prospective des métiers de l'EEDD

Cette deuxième mission concernait la période allant de juin 2019 à décembre 2019. 

Elle a été co-portée par le GRAINE et un acteur de l'EEDD. 

C'est 27 jours de travail qui ont été nécessaires pour mener à bien cette mission. 

Nous avons trouvé judicieux de confier cette mission à un des acteurs qui portait la  première. C'est donc Géraldine Hobacq et Jean-Luc Saulnier du CPIE Bresse du Jura qui l'ont effectué.

Voici les différentes étapes qui composaient la missions :

  • S'approprier les résultats de la 1ère mission « Diagnostic territorial des attentes et besoins en formation ».

  • Définir le cadre méthodologique.

  • Organisation d'un premier temps méthodologique avec les partenaires actuels le 19 septembre 2019.

  • Rencontrer des acteurs socio-économiques, partenaires potentiels de l'offre de formation.

  • Etablir une étude technique sur le contexte national et régional.

  • Réflexion sur les différentes formes de formations.

  • Organiser le comité technique du 3 décembre 2019

  • Participation au 2ème comité partenarial de restitution avec l'ensemble des partenaires et participants de ce projet le 13 décembre 2019.

 

Les objectifs de cette étape étaient les suivants :

  • définir un cadre méthodologique permettant de construire une vision prospective ;

  • valider le cadre méthodologique avec le comité de pilotage du projet ;

  • identifier et rencontrer des acteurs socio-économiques futurs partenaires potentiels de l'offre de formation ;

  • déterminer avec le comité de pilotage les compétences à renforcer et les compétences nouvelles à développer ;

  • identifier les moyens financiers pour la mise en oeuvre d'une nouvelle offre de formation.

 

3. Ingénierie de la formation

Cette troisième mission a été co-portée par le GRAINE et deux acteurs de l'EEDD. Elle a été confié à Emmanuel Redoutey et Hervé Brugnot, Coopilote.

C'est 13 jours de travail qui ont été nécessaires pour Emmanuel Redoutey pour mener à bien cette mission. Il a notamment :

  • organisé et animé la commission formation du 27 février 2020,

  • défini les modalités techniques du nouveau plan de formation : règlement

  • identifié les nouvelles formations à construire et les a priorisé,

  • co-organisé le comité technique,

  • co-organisé le 2ème comité de pilotage de restitution avec l'ensemble des partenaires et participants de ce projet,

  • mis en œuvre de 4 cahiers des charges.

 

Les objectifs de cette étape étaient les suivants :

  • Définir les modalités de la mise en oeuvre du nouveau plan de formation (règles d'attributions, choix des formations à construire, priorisation, échéancier, coût des formations).

  • Rédaction du cahier des charges pour la mise en oeuvre des nouvelles formations.

  • Ingénierie de 2 formations en 2019 et 8 formations en 2020.

 

Le contenu des deux formations suivantes a été réfléchi en 2019 et pour l'une d'entre elle également réalisée en 2019.

  • « Utiliser le guide méthodologique pour accompagner au changement » - les 26 novembre et 17 décembre 2019

  • « Pédagogie et animation sur le thème tourbière » - du 27 au 29 avril 2020